Skip to content

Portugaloid#05 :: Road songs

septembre 18, 2010

L’été à la campagne, ce sont aussi les kilomètres avalés au volant de la voiture de mon père. Note pour plus tard : interroger la récurrence de la figure paternelle dans les derniers billets de ce blog. La route déroule, imperturbable, un ruban d’asphalte noir et très lisse dans un paysage vert et très vallonné, traversant des villages blancs et très silencieux. Je tiens le volant à bout de bras, le dos plaqué au siège pour bien épouser les virages serrés, comme dans un jeu vidéo. Je coupe la clim’ et ouvre en grand les fenêtres, conducteur et passager, pour sentir l’air rare bomber le torse et s’y engouffrer comme un seul homme quand je serai lancée à pleine allure. Et je mets la radio à fond – parce que c’est ça ou le lecteur K7, dans la Xsara Citroën de Papa.

La radio, c’est RFM. Pas RFM le meilleur de la musique, non. Le RFM portugais est l’émanation jeune et rock de l’institution Rádio Renascença fondée dans les années 30 et dont l’Eglise est actionnaire, comme l’indique ouvertement sa baseline : Emissora Catolica Portuguesa. Une filiation qui explique ces virgules à vocation méditative, durant lesquelles une splendide voix de basse – que j’imagine dans mes fantasmes les plus fous appartenir à un prêtre beau comme Richard Chamberlain dans Les Oiseaux se Cachent pour Clamser – m’explique à chaque heure tapante qu’il me faut ouvrir mon coeur ou m’extraire de la folie du monde moderne. Par contre, y a pas la messe ou les live de Benoît XVI, comme sur RR (sans rire). Donc, je conduis en mode circuit sur les routes de campagne, branchée sur RFM, mon coeur est si gonflé d’oxygène qu’il finira bien par s’ouvrir un jour, tandis qu’à force de répétition, mon cerveau s’imprègne de chansons qui, sans que je les aime forcément, deviendront la bande originale de mon été 2010.

Ces chansons qui, sans que je les aime forcément… Nous y voilà. Daube de première catégorie. Chanteuse surproduite, voix nasillarde, posture faussement rebelle, effroyables tics de doigts et de bouche… Bonjour Ke$ha ! Et pourtant, il y a ce refrain. Litanie efficace, accrocheuse, parfaitement débile mais incroyablement adaptée à la conduite d’un engin motorisé en haute saison : Don’t stop, make it pop / DJ, blow my speakers up / Tonight, I’mma fight / ‘Til we see the sunlight / Tik tok on the clock / But the party don’t stop, no. Je ne peux rien y faire, sinon vous présenter mes plus plates excuses, et faire mien ce commentaire trouvé en marge de la vidéo sur YouTube : I hate myself for it, but I really enjoy listening to this song. Puis prier le curé life-coach sexy de RFM. Qu’il vienne me sauver et vite, c’est le salut de ma crédibilité musicale qui est en jeu.

Pedro Abrunhosa est un excellent musicien, dont je suis de loin en loin le travail. Il a indubitablement apporté un nouveau ton à la musique moderne portugaise, grâce à la richesse de ses influences – jazz, rock, soul, rap – et une voix de basse encore plus basse que celle de mon life-coach le curé. J’aime particulièrement Viagens (1994), avec le saxo magique de Maceo Parker. Mais cet été, à la radio, on n’entendait que cette road song, certes un peu varièt’ mais pas foncièrement désagréable : Fazer o que ainda nao foi feito.


Et pour les amateurs de musique live et de air-guitar, rien de tel qu’un éternel bal populaire… Le long des départementales, défilent les affiches bricolées et placardées à la sauvage sur les arbres, sur lesquelles les villages alentours annoncent fièrement les festivités de l’année et sortent leurs beaux atours – le groupe local du moment, le meilleur poulet piri-piri – pour drainer la foule, remplir les caisses et faire vivre leurs associations.

19 Commentaires leave one →
  1. septembre 19, 2010 11:01  

    Ces Portugaloid(s) sont tellement "vivants", originaux, drôles, touchants, que tu devrais en faire un court-métrage, sans omettre aucun détail !

    • septembre 19, 2010 5:58  

      Merci – et encore, j’en ai éliminé des détails ! On va voir ce qu’en disent mes amis du cinéma s’ils passent par ici ;-) Bon, encore deux épisodes, j’avais peur que ça devienne longuet à force :-)

  2. septembre 19, 2010 9:40  

    Mais ! Que n’as-tu profiter de l’opportunité qui t’étais offerte pour écouter des k7 ???

    Figure-toi que mon papa à moi m’a refilé sa vieille 605 de chez Peugeot en me disant "tiens, emmène la au bout". Ce qui signifiait dans sa bouche "tiens, pique le chien, moi je peux pas…"
    Et dans ma 605 d’obédience diesel, y’a un auto-radio k7, autoreverse (Otto, le frère de Dick, hahahaha). J’ai trois boites à chaussures pleines des k7 de l’époque des k7, et de ma première voiture.
    Et je me faisais aussi mes "bande-originale", à la façon de Rob Gordon dans le livre High Fidelity. Et de réécouter ces compilations de mon cru, avec ce son saturé et nasillard, les lunettes Poncharello sur les yeux et le tournevis coincé dans la garniture de la portière parce que sinon la vitre dégringole toute seule au moindre dos d’âne, ben j’ai l’impression que c’est tout les jours l’été au Portugal.

    Mon conseil : dégote-toi toutes les chansons dont tu parles, fais-t-en une k7 et retourne l’écouter dans la xantia. Et crois-moi, t’auras l’impression que la vie c’est un peu comme le petit Jésus qui te fait des bisous en mettant la langue.

    • septembre 20, 2010 11:08  

      Ah mais attends, j’en ai des boîtes à chaussures de K7 mais j’allais quand même pas les descendre avec moi au Portugal ! (pour la preuve, la photo de ma valise sur le post précédent)

      Tiens, ça me rappelle quand j’avais 14 ans : je descendais avec 1.376 CD et 10 kg de magazines féminins – parce que le manque d’assurance, ça commence tôt – sous le regard torve de mes tantes. J’avais oublié, c’est drôle.

      Ah, High Fidelity, mon livre-culte ! T’as lu Juliet, Naked ? On y retrouve un peu l’esprit – je veux dire la fine analyse de l’étrange psychisme du Fan. Mais quadra, cette fois-ci. ça me donne envie de reprendre la compil’ des meilleures chansons pour le lundi matin. Et dès que la série portugaise sera terminée, y a justement un post à base de K7 BASF Chrome 90′ en cours de préparation… Ce blog vire complètement nostalgique, je trouve.

  3. septembre 20, 2010 1:45  

    Non, je n’ai pas lu le bouquin que tu me cites, mais je note le nom dans un coin.

    J’ai voulu me frotter à la playlist sur mon blog, mais je n’ai connu qu’un fiasco retentissant. Peut-être qu’avec une thématique c’eut été mieux. Peut-être pas.

    ah bon sang, j’attends ce futur post avec une impatience toute fofolle. J’espère que t’y adjoindras les jaquettes, parce que je ne doute pas que tu te faisais tes propres pochettes avec des images découpées dans des magazines, ou avec Paint, plus tard…

    Quant au virage nostalgique que prend ton blog, je pense qu’il s’agit là d’une manifestation latente de la crise de la trentaine et demie (pour les besoins de la crédibilité de mon commentaire, je considère que tu as la trentaine et demie, merci de ne pas remettre en cause ce postulat) et que bientôt tu nous diras comment se servir de la yaourtière SEB.

    • septembre 20, 2010 11:31  

      Attends, tu rigoles mais je repensais récemment au livre de recettes de la Cocotte Minute Seb par Françoise Bernard, je veux absolument remettre la main dessus : y avait des photos d’une mère de famille genre la trentaine et demi, avec une choucroute sixties, de l’eye-liner et un enfant en bas âge qui avait l’air d’être le sien, qui me fascinaient complètement. Et pourtant, c’est bizarre, je n’ai rien reproduit. Sauf l’eye-liner. Va comprendre.

      • septembre 21, 2010 9:10  

        je l’ai ce bouquin. Et la yaourtière aussi. Ma mère ressemblait à la Françoise Bernard de la photo, c’était d’un triste…
        et sans vouloir faire de pub, si t’aimes l’ambiance livre-cocotte-seb-de-françoise-bernard, je te conseille cette adresse : http://lesamusesgueulent.over-blog.com/
        je te laisse fouiller, tu y trouveras ton bonheur. Et peut-être bientôt un article sur la yaourtière…

  4. septembre 21, 2010 10:52  

    A chaque fois que je viens sur ton blog, je pars en vacances. c’est bon.

    Juliet Naked, j’ai aimé aussi. J’ai tout le temps pensé au personnage de Jeff Bridges dans Crazy Heart. T’as vu ?

    • septembre 21, 2010 9:11  

      Encore deux épisodes, et hop, on rentre :-)
      Non je ne connais pas ce film, je vais regarder ça ! Pour Juliet, le personnage du chanteur est vraiment très réussi, j’avais véritablement la sensation qu’il existait tellement il sonnait juste, limite envie d’acheter les albums !

  5. septembre 21, 2010 10:02  

    Rhaaa, c’est chic, tu as remis le lien du player. Comme un con, j’avais oublié de le mettre dans mes favoris quand tu me l’avais fait découvrir. Enfin, malgré la programmation musicale du tonnerre de Dieu, ça me retourne toujours le bide de cliquer dessus : la triste impression d’être dans la voiture de location :)

    Sinon, c’est dingue comme les affiches de soirée là-bas ressemblent à celles de ma campagne. Chic soirée d’ailleurs, à condition d’arriver bien bourré.

    • septembre 22, 2010 11:24  

      Ah oui, condition sine qua none : arriver au bal (un peu) défait. C’est pour ça, dîner un poulet piri-piri avec la famille dans la partie restauration – et en profiter pour poser quelques germes d’engueulade, n’importe quel cousin, même éloigné, fera l’affaire – pour ensuite aborder guilleret sur la piste de danse ou le stand loterie est effectivement un pré-requis indispensable.

  6. janvier 18, 2011 3:18  

    dans ce post, j’ai pu respirer le road trip à plein nez….Alors merci pour la ballade, je reviendrai.Vu ce que je vois à droite, je ne me fais pas trop trop de souci pour da cred’ musicale.

  7. février 14, 2011 9:48  

    Hello Bonnie, voila une revenante sur ton blog (dans tous les sens du terme).
    J’ai été un peu inquiète au début de ton billet, j’ai cru qu’il s’agissait de reminiscences d’enfance et que tu décrivais l’année de tes 8 ans quand ton père t’avait passé le volant dans la forêt de Nieppe … (les bras tendus)
    A part ça …. Richard Chamberlain …. mon Dieu …. l’odeur de souffre dans mon pensionnat religieux, les bonnes soeurs effarées horrifiées titillées …. Je l’avais oublié, celui là…. Il avait un beau brushing, non ?

  8. mars 7, 2011 12:05  

    Bonm auqnd je reviens sur le net c’est toi qui écris plus ? Comment je vais élargir ma culture musicale alors ?

  9. mars 16, 2011 2:42  

    Je viens de découvrir ton blog par hasard… c’est ton commentaire chez Walinette … surtout "Enfin, je dis sans doute parce que je suis une vieille conne de 37 ans qui mange des Nicorette hihi." Je me suis dis: allons voir si c’est une vraie fille cool de 1973 ?!

    Et surprise: tes petites merveilles de portugloides!! RFM, les palourdes, les forêts d’eucalyptus, les façades blanchies à la chaux, le coup des culottes qui sèchent dehors comme si c’était pas du tout gênant… so Portugal! Où je vis depuis 4 ans ;-)

    • mars 16, 2011 9:19  

      Bienvenue à toi ;-) (même si c’est assez calme ici)
      Bon j’ai hâte d’y retourner maintenant !

  10. Patricia permalink
    avril 7, 2011 9:35  

    Bonnnie, bonnie, tu peux revenir maintenant. le soleil nous réchauffe enfin. Je t’attends !!!

  11. février 19, 2012 11:05  

    Tik tok est la chanson préférée de Tic et Tac, tout de même. Ça compte.

    • Serge LAMA permalink
      novembre 20, 2012 5:05  

      Chère Bonnie,

      Quelle désappointement, pour un amoureux du beau style (et des belles personnes mais c’est une autre histoire) comme moi, que vous arrêtasses d’alimenter ce blog !

      Revenez !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: