Skip to content

Portugaloid#03 :: Bombance

septembre 7, 2010

Un peu de géographie pour commencer.

C'est pas compliqué : Alentejo, comme "Além Tejo", comme "Sous le Tage"

Maintenant que tu sais situer à l’aveugle la région de l’Alentejo sur une carte du Portugal, je te propose d’en découvrir une spécialité locale, pour laquelle je me damne et chouine régulièrement dans les jupons de ma mère.

Carne de porco a Alentejana
(Médaillons de porc à la mode de l’Alentejo)

Tu mets ton tablier de compétition.

Tu coupes gentiment de la viande de porc maigre en dés, pour la laisser se vautrer ensuite deux bonnes heures durant dans une merveilleuse marinade maison, composée de vin blanc, 1 cuil. soupe d’huile d’olive, sel, piment doux, laurier, thym, ail, et sauce piri piri (indispensable tabasco local).

Please fasten seat belt

Tu t’attelles alors à couper des pommes de terre en dés, afin de les faire frire. Oui, frire. Avec de l’huile, tout à fait. Personne n’a dit que c’était régime Dunkan, par ici.

Réserve tes pommes de terre frites.

C’est le moment de sortir ta plus belle sauteuse pour y faire revenir les cubes de porc à feu très vif. Il convient de bien-bien laisser cuire (c’est ma mère qui insiste).

Puis rajoute le reste de la marinade dans la sauteuse. Déjà là, ça sent bon.

Puis rajoute les coques. Oui, tu as bien lu, y a des coques dans ma recette. Ne plisse pas du nez, c’est l’originalité du plat : le mélange viande / fruits de mer. Et c’est très bon. Tu me rajoutes donc ces coques, et plus vite que ça.

Hey l'ami, un conseil : laisse dégorger les coques, pour éviter de bouffer le sable qui va avec.

N’oublie les pommes frites que tu as réservées. Hop, dans la sauteuse avec tout le monde. Tu laisses mijoter.

Et si tu es un artiste, un vrai, laisse-toi aller à décorer avec du persil avant de servir chaud, sous les hourras nourris du public.


Ah oui. N’oublie pas de servir une Super Bock – prononcer [siwpœr-bok] – bien fraîche à notre cher LaBM qui, la larme à l’oeil, t’en concevra une reconnaissance éternelle.

About these ads
17 Commentaires leave one →
  1. le poulpe permalink
    septembre 7, 2010 7:09  

    je veux bien prendre le train jusque chez toi pour goûter ça, tudieu !

    • septembre 7, 2010 9:42  

      Bon, c’est vrai que la qualité des ingrédients joue aussi dans la réussite de la recette (comme évoqué dans les commentaires des posts précédents) ! Non, je ne cherche pas à me défausser, du tout ! Mais jamais testé en France, pour la peine :)

  2. septembre 7, 2010 8:53  

    Mmmmmmh ! J’ai des souvenirs de piri piri sur la peau de poulet grillé, je ne te dis que ça !
    Ton plat, il n’y a pas que les hourras qu’il va nourrir si ça continue.
    A quand l’invitation à déjeuner, dîner ou goûter ?

    • septembre 7, 2010 9:52  

      Ah oui, j’y ai pensé aussi, le poulet piri piri, j’adore aussi. C’est simple !

      Frango churrasco (poulet braisé)

      Pour 4 personnes

      Temps de préparation : 10min
      Temps de cuisson : 30min

      Ingrédients :
      * 1 poulet
      * 1 c. à soupe de paprika
      * 1 c. à soupe de piri piri (ou tabasco)
      * 1 fond d’eau
      * sel

      Préparation :
      Ecartelez le poulet : coupez le dos du poulet et écartelez-le.
      Mélangez dans un bol, le paprika, l’eau et le piri piri. Badigeonnez le poulet de cette mixture.
      Faites cuire le poulet au barbecue pendant environ 20 à 30 min.

      Moi perso, j’y rajouterais un peu d’huile d’olive. On trouve des recettes avec de la moutarde mais ça, j’ai jamais vu là-bas.

      Bordel, mon blog vire cuisine ;-)

  3. septembre 7, 2010 9:33  

    Punaise, mais ça a l’air méga bon et je ne connaissais pas du tout.

    Par contre, un jour où il faisait un peu moche à la côte, je me suis aventuré à l’intérieur du pays et j’ai atterri à Evora. Belle terrasse ombragée, je commande une Super Bock comme d’hab, et, alors que je m’attendais à recevoir quelques cacahouètes ou autres tremoços, on m’a amené un énorme bol rempli d’escargots. Pas des gros spécimens de Bourgogne, des trucs gros comme l’ongle d’un pouce à déloger au cure-dents.

    Bref, je ne suis pas du tout réfractaire à ce genre de petites bestioles et ta recette de compet’ me met gravement l’eau à la bouche. Et de toute façon, tout passe avec la Super Bock :)

    Merci pour cette pensée houblonnée.

    • septembre 7, 2010 10:38  

      Je connais très peu l’Alentejo, mais ton anecdote avec tes escargots correspond bien à l’idée que je m’en fais : terre aride, sans chichis. Mais je connais ce plat depuis toujours, cuisiné par ma mère. Tu regarderas les menus des restos quand tu y retourneras, tu en retrouveras souvent… C’est d’ailleurs un bon test pour déterminer la qualité d’un resto : si on t’en sert avec des frites rectangulaires, et non pas en dés, pas bon signe… ça veut dire que ça n’a pas mijoté, comme dû !!

  4. septembre 7, 2010 9:53  

    Coïmbre??

    Ils sont drôles avec les traductions :/
    C’est le plus beau pays au monde. Bon, j’en a pas vu des tonnes de pays, mais j’en suis sûre.
    De Braga à Faro en passant par Santarem, les gens sont extraordinaires!

    La mère d’une amie à Lisbonne cuisinait très bien cette recette! Mais moi, en grande fan de poissons, c’est le bacalhau qui a ma préférence (com natas :D).

    Continue… ça me rappelle tant de souvenirs :)

    • septembre 8, 2010 10:51  

      Oui, j’ai bien aimé cette carte un peu rétro ; je pense que Coimbra avait à l’époque de sa splendeur encore le droit à sa traduction, comme Lisbonne bien sûr, ou le Bragance au nord ! C’est délicieusement surrané, je trouve.
      La recette est vraiment un classique. Bacalhau com natas, oui super bon. Mais moi j’avoue une préférence pour le bacalhau a bràs (avec les oeufs battus, tu connais ?)
      Je suis bien contente que cette série plaise autant.

  5. Foxy crescendo permalink
    septembre 7, 2010 11:00  

    Dans mes bras! J’ai un souvenir ému du porc à l’Alentejana depuis qu’on en a goûté un fabuleux à Lagos à la Casinha do Petisco. Je suis même aller tester le week end dernier la version du restaurant Saudade près de la rue de Rivoli. Pas mal, mais pas au niveau de celui de Lagos. Elle livre à domicile, ta mère? Je la paye rubis sur l’ongle pour deux portions.

    • septembre 8, 2010 10:50  

      Tiens, depuis le temps que je dis qu’il faut que j’essaie le restaurant portugais à Paris… Je vais jeter un oeil sur ton adresse !

  6. septembre 8, 2010 10:41  

    Tiens c’est un bloug cuisine ici maintenant ? hinhinhin
    Je dis comme la mère Minos : à quand l’invitation quoi bordel ???

    • septembre 8, 2010 10:48  

      Eh oui, car my bloùg is not going to be the bloùg it is expected to be anymore ;-)
      Ceux qui sont intrigués par ce curieux mantra peuvent aller voir chez Bulles d’Infos de quoi il en retourne exactement.

  7. septembre 9, 2010 11:36  

    Le Piri Piri à l’air méchantissime, féasten seat belt c’est peu de le dire je pense, il faut un siège éjectable aussi ; )
    Je suis tenté par ta recette Poulet Piri Piri, surtout que c’est au bbq : ) (mais avec Tabasco!)
    Encore une fois c’est quand tu veux pour qu’on restaure une maison du côté de chez toi ; )

    • septembre 12, 2010 9:57  

      Ah oui, il faut que tu tentes le poulet Piri-Piri ; comme la Mère Minos, j’en ai des souvenirs inoubliables, le soir à la fraîche, pendant des dîners de plein air. Sinon, je prends note, maçon du coeur, je prends note ;-)

  8. Pedro permalink
    octobre 13, 2012 11:33  

    Eh Bonnie c’est pas des coques mais des palourdes… il faut laisser mariner la viande une nuit c’est meilleur. bises

Trackbacks

  1. Twitted by lablogueusemode

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: